Une maison de famille

de Catherine Hunter

… ou quelques notions de zwanze peuvent s’avérer utiles 😉 … 

Marche par marche, on admire la vue sur la capitale, on confond le ciel avec les nuages de Magritte. Mont des arts, le musée de la musique ne nous laisse pas indifférent. Un crochet par la galerie Saint Hubert, quelle judicieuse idée de s’abriter de la drache en mangeant quelques pralines. On continue la balade, rue du marché aux herbes, rue du marché au poulet, voici la place Sainte Catherine. On se lèche les babines devant Noordzee. Vous prendrez bien quelques croquettes de crevettes ! Et puis des couteaux à la plancha aussi. Un petit maquereau. Une soupe de poissons. Miam ! Le tout avec une gueuze de chez Cantillon. C’est qu’ils savent vivre dans le Nord ! La pluie s’est arrêtée, un rayon de soleil, on dit bonjour au Manneken Pis, on remonte la rue du chêne, juste avant la place de la vieille halle aux blés, on rencontre de jolis personnages, ils ont de bonnes bouilles – pas de lait ici … quoiqu’il y a de bien belles blanc-bleu belges au plat pays, des cousines de nos montbéliardes. On avait croisé Quick et Flupke, et même Tintin et Milou au détour des rues, voici que l’on rencontre les Bowlies et M. Ballon de Catherine Hunter.

Nous sommes à Bruxelles, à la galerie Taptoe, chez une artiste belge qui a parcouru le monde à la rencontre des potiers et céramistes. On vous invite à lui rendre visite. Belle rencontre.

On aime bien faire un détour par cette jolie place bruxelloise rien que pour admirer les créations de Catherine Hunter. A défaut de rendre visite à nos amis belges, venez rencontrer quelques uns des personnages de l’artiste au BON ACCUEIL marc faivre. Aux dernières nouvelles, ils se sont bien acclimatés aux Montagnes du Jura 😉

faivre _ catherine hunter

faivre _ catherine hunter 4

faivre _ catherine hunter 3

Share Button