Au coeur des saisons

l’autre mythe jurassien

 

Dans les Montagnes du Jura, à chaque dimanche sa course de ski de fond … mais tous les dimanches ne se ressemblent pas, il y en a qui compte un peu plus que les autres. Il y a des mythes indétrônables au paradis des fondeurs. Chaque petit Jurassien chausse les spatules dès qu’il fait ses premiers pas … il entend alors parler de la Transju – oui, oui, la majuscule s’impose … la Transju, c’est sacré – lui aussi, un jour, il parcourra les 76 kilomètres entre Lamoura et Mouthe, entre Haut Jura et Haut Doubs. Bravant le froid comme les sénateurs, glissant comme les champions sur la ligne d’arrivée. A la veille du départ, les sénateurs sont prêts, ils sont 12 à les avoir toutes skiées, une trente-septième ne les effraie pas. Les champions aussi sont prêts, les skis sont fartés. La neige est au rendez-vous. Les skieurs rêvent déjà de la montée des opticiens et de la forêt du massacre, ils sont parés pour faire encore une fois de cette 37ième Transju la plus belle course de ski de fond longue distance en France. La Transjurassienne, comme la Marcialonga en Italie ou la Vasaloppet en Suède, fait partie de la Worldloppet, des courses de ski de fond toutes plus mythiques les unes que les autres. Que vive le mythe ! Rendez-vous ce weekend sur le massif jurassien 😉 Venez accueillir les milliers de champions à Mouthe, clarines en main !

Nous, on suivra le dossard 104 😉 … ou quand Etienne skie dans les traces de son père, Pierre Faivre, sénateur chaque début février, grand fondeur devant l’éternel.

Bonne course à tous !

(c) crédits photos – http://www.transjurassienne.com/

bon accueil faivre transjurassienne affiche 2015

Share Button