Origines et savoir-faire

le tuyé

Il n’y a pas de cheminée dans le Haut Doubs, seulement de grandes fermes avec des tuyés. Mais allons donc, qu’est ce que ces fameux tuyés ? Nous vous en parlions la semaine dernière en vous présentant notre recette de tarte fine à la saucisse de Morteau, étuvée de poireaux et oeuf poché.

Pour traverser les rudes hivers, les montagnards du Haut salaient et fumaient leurs charcuteries. Tout vient de là. Le tuyé trônaient et trônent encore dans certaines fermes au centre de la maison, ils permettaient non seulement de chauffer toute la maisonnée mais aussi de fumer les saucisses et autres cochonailles. Aujourd’hui encore, chaque charcutier franc-comtois a son tuyé fumant, et dégageant une bonne odeur de fumée – celle du sapin, de l’épicéa et du genévrier.

Un mystère percé 😉 … il ne vous reste plus qu’à faire une balade en Franche-Comté pour voir les tuyés de plus près.

crédit photographique – comité régional du tourisme de Franche Comté / comité départemental du tourisme du Doubs

 

 

Share Button